07 68 47 01 07

 

 Asso YOG'ART 

 

MonYoga.fr

 

 

 

 

 

Monyoga.fr © 2022

 

Monyoga.fr © 2022

Asso YOG'ART est une association régie par la loi du 1er Juillet 1901 - Asso YOG'ART a pour objet la diffusion et l'enseignement du yoga à travers l'organisation de séances pratiques, de stages... Le yoga que nous proposons est un yoga traditionnel. Il est très simple d'approche, et convient à tous les niveaux, débutant et plus.

 

 

 

Monyoga.fr © 2022

MonYoga.fr

Blog

Blog

Compléments alimentaires ayurvédiques

Herbes et épices ayurvédiques en capsules ou comprimés, Rasayanas,

Chyawanprash, Amla confiture et Amalaki, compléments alimentaires biologiques. 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Bien-être Spiritualité yoga

2022: l'année du tigre d'eau

18/09/2022

2022: l'année du tigre d'eau

2022 : L’année du tigre d’eau !

Voir la vidéo


En ce début février commence l’année chinoise du Tigre d'eau. Venez découvrir  ce qu’elle nous réserve, signe par signe! L’association du tigre, animal solaire Yang, prédateur, couleur feu, associé au trigramme masculin, dynamique, combatif,  ascendant, et de l’eau, énergie lunaire yin, froide,  de couleur bleu-noire,  intériorisée et descendante, augure ici d’une étrange contradiction.

 

Il faudra que ce tigre apprenne à nager dans des eaux parfois insaisissables, émotionnelles, qui le laisseront souvent désarçonné et l’obligeront à une grande adaptabilité. Le tigre a besoin de s’opposer, d’agir vite mais il attaque de façon imprévisible en ayant au préalable un calcul mesuré. L’eau est un élément de sensibilité de lucidité et d’intelligence, voire de retenue face à l’action. Nous pourrions  assister cette année à de réels problèmes sociaux, politiques, de soulèvements, de luttes, entre les nations.

 


Les années tigre sont associées à des années de déclaration de guerre (Hitler et l’envahissement de la Pologne) et le signe à de grands hommes politiques dont le nom ne s’efface pas car ils ont fait des choix cruciaux (indépendance de l’Algérie). L’année est donc reliée à l’engagement et au choix.


L’eau, quant à elle, indique au niveau écologique des périodes de débordement (inondations, tsunamis) ou de sécheresse dans certaines régions du globe, ce qui pourrait entraîner des mouvements de masse migratoire qui s’accentueraient. L’agriculture et les océans seront  sous vigilance extrême.


Le tigre, dans son aspect positif, est humaniste, charismatique, fraternel et protecteur des enfants. De nouvelles lois concernant l’éducation et la protection pourraient être votées ou améliorées. Enfin, son intelligence toujours à la recherche du nouveau, permettra de nouvelles découvertes astronomiques et scientifiques.


Une année complexe où il faudra  rester en vigilance, sur ses gardes, faire ses choix et ne pas sentir désarmé mais aussi savoir constamment s’adapter.


Mois forts de l’année : mars avril août octobre.


Le rat et l’année du tigre : Il sera un peu désemparé, virevoltant d’une décision à l’autre et devra faire des choix sans se laisser influencer par son entourage en se tournant vers ses vrais besoins.


Le buffle et l’année du tigre : Ils ne se comprennent pas toujours mais apprécient leur stratégie mutuelle. Des rivalités au travail, des joies avec les enfants, un grand désir de prendre du bon temps parfois  en opposition avec l’activité haletante de l’année.


Le tigre et l’année du tigre : le voila dans son élément ; il lui faudra faire des choix de vie : professionnels, sentimentaux…  c’est l’année du tournant et des grandes remises en question.


Le lièvre et l’année du tigre : Bien malin qui l’attrapera !Il prévoit longtemps à l’avance et planifie tout. Malgré tout, ses peurs profondes et inconscientes de sécurité peuvent induire des états de malaise ou de nervosité.


Le dragon et l’année du tigre : Il reprend ses ailes cette année et s’accorde une vision plus large face à sa vie. L’impétuosité du tigre lui permet de se réinventer et surtout  de concrétiser son inventivité et ses projets.


Le serpent et l’année du tigre : D’habitude son intelligence lui permet de composer et d’attendre le bon moment mais il devra passer à l’action cette année ; le tigre le booste et lui envoie l’impulsion nécessaire pour sortir de son cocon spiralé. Le sport lui sera particulièrement  bénéfique.


Le cheval et l’année du tigre : C’est normalement une alliance d’excellence , à condition que rivalité et impatience ne jouent pas trop de tours à notre pur-sang si sensible au jugement d’autrui ! De belles réalisations sont possibles et du succès !


La chèvre et l’année du tigre : Ils jouent au chat et à la souris tous les deux !Des moments de grande excitation et des périodes plus intériorisées sont à prévoir. Le tigre rend la chèvre plus audacieuse et plus assurée, prête à l’action. C’est une année de choix où elle se lance dans la réalisation de ses entreprises.


Le singe et l’année du tigre : Il s’organise pour ne pas être à la merci du prédateur, du haut de son arbre ! Réflexion, recul, analyse, organisation, adaptation lui permettront de voir venir et de vivre son année avec  moins d’inquiétude, en appréciant mieux chaque instant avec zénitude !


Le coq et l’année du tigre : Ils sont tous les deux des champions dans leur genre qui ne cèdent en rien !Ce ne sera pas si facile…Beaucoup de combativité, d’ambition et de rivalité dans plusieurs domaines. Il faudra peut être parfois accepter de lâcher du lest…pour mieux triompher, naturellement ! 


Le chien et l’année du tigre : C’est un ami de longue date pour le chien, surtout dans le domaine amical et professionnel. L’hyperactivité de  l’année pourrait occasionner des moments de fatigue intense et une fougue démesurée .Il faut arrêter de trop vouloir faire, prendre des temps de pause,se calmer.


Le cochon et l’année du tigre : Pas forcément évident ! Le tigre l’énerve et lui demande de sortir d’habitudes casanières ; il l’incite à retrouver une motivation de vie, à explorer de nouveaux rêves,  à se poser d’ autres challenges, à sortir des routines, à oser l’imprévu.

 

Voir la vidéo

 

 

 

 

Marina Knerr

Avec l'aimable autorisation de Sagesse ancienne

 

Praticienne en astrologie chinoise, morpho-chirologie et énergétique aromatique, enseignante et poète, conférencière, elle exerce avec d'autres thérapeutes à Nîmes. Ses rencontres avec son maître de sagesse, écrivain, sinologue, Jean-Michel de Kermadec puis Michèle Flu-Bouilllon ( psychothérapeute, morpho-chirologue), Nelly Grosjean (aromathérapeute), Mantak Chia (énergétique taoïste), Léo Paquette, chaman et maître yogi, l'ont amené à proposer des soins spécifiques, dans une recherche permanente de gestion du stress et d'ouverture de conscience, en utilisant le meilleur de toutes les philosophies holistiques.

 

Laissez un commentaire

 

Supta virasana posture du héros couché

18/04/2022

Supta virasana posture du héros couché

Adaptez les séances et/ou exercices et positions que nous vous proposons dans cette rubrique, à votre rythme. N'oubliez-pas de pratiquer avec régularité et à heures régulières. le yoga est sans effort, ni violent. les progrès de la pratique sont graduels et constants. Pratiquez Supta Virasana de préférence le matin. Il n'y a aucune limite à la pratique des postures assises, pratiquez sans modération: s'asseoir confortablement libère graduellement le corps et l'esprit, le souffle et les sens de toute tension.

 

Asseyez-vous sur les talons, allongez les pieds derrière vous, de chaque côté des hanches, inspirez, redressez bien le dos. Posez les mains sur les cuisses. Conservez la position quelques instants. Respirez calmement.

 

Expirez, penchez le buste, les épaules et la tête en arrière. Calez les bras et les coudes sur le tapis de yoga. Arquez le dos. Attrapez les pieds avec les mains. Finalisez (optimisez) la position, étirez la tête en arrière. Respirez calmement, préparez-vous à la prochaine position.

 

 

Allongez-vous ensuite complètement sur le dos, inspirez en étirant les bras derrière vous, laissez reposer l'arrière de la tête sur le tapis de yoga. Respirez calmement et conservez la position jusqu'à ce qu'elle ne devienne trop inconfortable.

 

 

 

Les bienfaits de la position:

 

Intégrez Supta-virasana à votre pratique quotidienne de yoga. Supta-virasana assouplit, tonifie, régénère le dos et la colonne vertébrale. La pratique régulière soulage aussi des douleurs dans les jambes et les genoux (pratiquez avant d'aller vous coucher: les jambes seront reposées le matin au réveil), Supta-virasana étire le bassin et les organes abdominaux et soulage des lourdeurs et douleurs d'estomac (pratiquer dans ce cas même après le repas). D'une manière générale, la pratique améliore et renforce le tonus, l'énergie et la vitalité. 

 

 

 

 

Asso YOG'ART

 

Laissez un commentaire

 

nourriture et conscience

27/03/2022

nourriture et conscience

Si vous étudiez l’Ayurveda, vous êtes familier avec les trois Dosha : Vata, Pitta et Kapha.

Mais connaissez-vous les Dosha mentaux : Raja et Tamas?

 

Mais pour commencer, pourquoi Vata, Pitta et Kapha sont-ils appelés Dosha (impuretés) alors qu’ils sont les expressions de l’intelligence dans le corps?

 

Que dit Charaka (premier exposant de l’Ayurveda)?


Juste avant de définir les Dosha, Charaka décrit la nature de Ātma (le Soi) en ces termes :

 

"Le Soi (Ātma) est inaltérable. Il est la source de la conscience, l’intelligence (sattva), des qualités de la nature (les guṇa: sattva, rajas, tamas), des éléments (bhūta) et des organes des sens (indriya). Il est conscience absolue, témoin de toutes les activités.

 

Charaka Samhita, Sutrasthana, 1.54-56"


Ensuite il définit deux types de Dosha (impuretés)

 

Vāta, Pitta et Kapha sont les Dosha corporels, Rajas et Tamas sont les Dosha mentaux. [57]

 

Et ensuite il nous dit comment soigner / équilibrer ces deux types de Dosha

 

"Les Dosha corporels sont pacifiés par des mesures correctives de la nature des Deva et par des mesures correctives rationnelles tandis que les Dosha de l’esprit peuvent être traités par la connaissance (jñāna), la connaissance précise (vijñāna), la constance ou calme ou patience (dhairya), la mémoire (smriti) et la conscience pure ou transcendantale (samādhi). [58]

 

 

 

Interprétation


Puisque le Soi (Ātma) est inaltérable, il est absolu par nature, transcendantal, non physique. Et donc on peut en déduire que tout ce qui n’est pas de la nature du Soi est altérable et donc impur, d’où le mot “Dosha“.

 

Parmi Sattva, Rajas, Tamas (les guṇa ou qualités essentielles de la nature – Prakriti), Sattva est la qualité d’éveil, de pureté, d’intelligence, de conscience, de vérité.

 

Le mot “Sattva” est même synonyme de conscience ou esprit. Il ne peut donc être une impureté.

 

Rajas et Tamas, bien qu’ils soient indispensables à toutes les transformations (Rajas) et à la manifestation physique (Tamas), au niveau de l’esprit, de notre esprit, ils sont des impuretés.

 

Comment équilibrer les Dosha


Charaka nous dit que les Dosha corporels sont pacifiés:

 

  • Par des mesures correctives de la nature des Deva… nous laisserons ça de coté pour un prochain article.
  • Par des mesures correctives rationnelles. C’est le thème principal abordé dans tous les livres et cours d’Ayurveda : jouer avec les qualités (lourd, léger, chaud, froid…) et les goûts (sucré, salé, acide…) pour équilibrer Vata, Pitta et Kapha.

 

Et les Dosha de l’esprit peuvent être traités par:

 

  • La connaissance (jñāna), la connaissance précise (vijñāna), la constance ou le calme ou la patience (dhairya), la mémoire (smriti) et la conscience pure ou transcendantale (samādhi).


De quoi veut-il parler?

 

Toutes ces expressions sont en réalité à la fois des attributs des états de conscience supérieurs ou  Svastha – être établi dans le Soi – la définition de la Santé ; et à la fois les moyens pour atteindre les états de conscience supérieurs.

 

  • Jñāna et vijñāna se réfèrent à la plus haute connaissance, la connaissance du Soi ou de Soi (Ātma).
  • Dhairya se réfère à la stabilité, au calme, à la sérénité.
  • Smriti est la mémoire de qui je suis, le Soi illimité, éternel, inaltérable.
  • Samādhi est l’expérience directe du Soi , la conscience pure, but de la méditation.


En résumé, Charaka nous dit: pour éliminer les Dosha mentaux, développez les états de conscience supérieurs. Et pour ça: méditez !

 

Pour l’expansion de la conscience, Svastha – la santé parfaite décrite par l’Ayurveda, la nourriture est aussi importante parce qu’elle influence l’esprit.

 

La pureté de l’alimentation purifie antahkarana, “l’instrument interne”, constitué de l’esprit qui pense (manas), l’Intellect (buddhi), et l’ego (ahaṃkār) . Quand antahkarana est pur, l’esprit et stable, ce qui facilite la méditation, et après avoir maîtrisé la méditation, les instincts néfastes sont instantanément éradiqués. Chhandogya Upanishad, 7.62.2


Quels sont les aliments qui favorisent Sattva (sattviques), à privilégier, et ceux qui sont rajasiques et tamasiques, à éviter ?


"– Les aliments qui augmentent la durée de vie (āyu), la pureté, la force, la santé, la joie, la satisfaction, et qui sont savoureux, onctueux, ont de la substance et sont agréables au cœur (et à l’estomac), sont chers aux personnes sattviques (sāttvika).

 

– Les aliments très piquants, acides, salés, chauds, ardents, secs et brûlants, et qui produisent de la douleur, du chagrin et de la maladie, sont désirés par celui qui est caractérisé par rajas (rājasika).

 

– Ce qui est gâté, rance, rassie, insipide, puant, cuit la veille, rejeté et impur, impropre au yagya, est la nourriture aimée par celui qui est caractérisé par tamas (tāmasika). Bhagavad Gita, chapitre 17, versets 8-10

 

 

Aliments sattviques

 


ALIMENTS SATTVIQUES: lait, beurre, ghee (beurre clarifié), fruits frais mûrs, amandes, dattes, blé, céréales, nombreux légumes frais.

Épices sattviques : curcuma, gingembre, cannelle, coriandre, fenouil, cardamome, safran.

 

LES ALIMENTS RAJASIQUES ont tendance à promouvoir l’agressivité, la passion, le feu. Ils déséquilibrent les émotions et altèrent la conscience.

 

Aliments rajasiques: viande, poisson, œufs, épices très piquantes (piment et poivre), oignons, ail, thé, café, tabac et autres stimulants.

 

LES ALIMENTS TAMASIQUES provoquent la léthargie, l’inactivité, la confusion mentale, l’ignorance et l’absence de contrôle de soi. Ils sont les plus nuisibles pour le corps, l’esprit et le Soi.

 

Aliments tamasiques: surgelés, cuits au micro-ondes, fritures, industriels, conserves, restes, alcool, drogues, produits chimiques, viande, poisson, oignons, champignons, aliments rassis, malodorants…

 

FAQ : L’oignon et l’ail sont rajasiques et tamasiques ?


Ils produisent une haleine et une odeur corporelle nauséabondes et ils provoquent agitation, anxiété et agressivité. Ils sont nocifs sur le plan physique, émotionnel, mental et spirituel.

 

L’ail et l’oignon devraient être évités par ceux qui pratiquent la méditation et recherchent le développement spirituel.

 

Si vous n’appréciez pas leur goût fort, il vous sera facile de vous en passer. Si vous êtes accros depuis des années, n’essayez pas de les supprimer de votre alimentation rapidement.

 

Apprenez à méditer. En pratiquant régulièrement la Méditation Transcendantale, la reine des techniques de méditation, votre physiologie et vos goûts se raffineront. Vous deviendrez de plus en plus sattvique, automatiquement. Bientôt vous apprécierez d’avantage la vitalité et le raffinement des goûts des fruits et des légumes frais, et viande, ail et oignon vous paraîtront manquer de raffinement, de vie, de délicatesse.

 

"Qui se ressemble s’assemble!

 

Les gens sattviques aiment la nourriture sattvique…

 

 

 

 

Bertrand Canac

Avec l'aimable autorisation de sagesse védique

 

Laissez un commentaire

 

Virasana posture du guerrier

08/03/2022

Virasana posture du guerrier

Adaptez les séances et/ou exercices et positions que nous vous proposons dans cette rubrique, à votre rythme. N'oubliez-pas de pratiquer avec régularité et à heures régulières. le yoga est sans effort, ni violent. les progrès de la pratique sont graduels et constants.

 

Pratiquez Virasana de préférence le matin et/ou en soirée. Intégrez Virasana à votre pratique quotidienne de yoga. Virasana assouplit, tonifie et régénère le dos et la colonne vertébrale. La pratique régulière soulage aussi des douleurs dans les jambes et les genoux (pratiquer dans ce cas avant d'aller se coucher: les jambes seront reposées le matin au réveil)...

 

Asseyez-vous sur les talons, allongez les pieds derrière vous, de chaque côté des hanches, redressez bien le dos. Posez les mains sur les cuisses. Conservez la position quelques instants avec les mains sur les cuisses. Respirez calmement.

 

 

 

Inspirez en  étirant le dos et les bras au-dessus de la tête. Conservez la posture, respirez en profondeur.

 

 

 

 

Les bienfaits de la pratique:

 

Intégrez Supta-virasana à votre pratique quotidienne de yoga. Supta-virasana assouplit, tonifie et régénère le dos et la colonne vertébrale. La pratique régulière soulage aussi des douleurs dans les jambes et les genoux (pratiquer dans ce cas avant d'aller se coucher: les jambes seront reposées le matin au réveil), Supta-virasana étire le bassin et les organes abdominaux et soulage des lourdeurs et douleurs d'estomac (pratiquer dans ce cas même après le repas).

 

D'une manière générale, la pratique améliore et renforce le tonus, l'énergie et la vitalité. Supta-virasana (améliore la concentration) est aussi recommandée pour la pratique du pranayama et de la méditation. 

 

 

 

 

Asso YOG'ART

 

Laissez un commentaire

 

 

 

 

 

MonYoga.fr

blog